Les Essacs de Saint-Simeux  (16120)

Association Loi 1901

© 2018 par GST. Créé avec Wix.com

"Le mardi après la fête de Saint Georges de l'année 1331, Geoffroy de Vaux, seigneur de Mosnac, a arrenté à Hélie du Breuil, prieur de Mosnac, les moulins avec essacs et pêcheries qui existent dans l'écluse du Corbeau, paroisse de Saint Simeux"

Il s'agit ici de la transcription en français moderne d'un document exceptionnel datant de 1331, conservé aux Archives Départementales de la Charente et souvent cité dans les ouvrages traitant de l'histoire de la Charente et plus précisément de celle de Saint-Simeux.

Ce document prouve l'existence de pêcheries sur notre site depuis au moins le XIVème siècle. 

Sous l'Ancien Régime, ces pêcheries, appelées aussi essacs ou anguillards, étaient une source de revenus pour les seigneurs - comme les moulins. L'anguille avait alors, entre autres, valeur de paiement. Citons par exemple un acte datant de 1665 où la rente demandée consistait, parmi d'autres produits, en un "demy cent d'anguilles".

Après la Révolution, les moulins et pêcheries, souvent rattachés ensemble, sont devenus des biens privés. Le 7 août 1867, Napoléon III annonce une réglementation concernant les moulins, les essacs et les digues, définissant notamment les dimensions des pelles ainsi que le niveau de l'eau, le tout destiné à satisfaire à la fois les usagers des vannages mais également la navigation fluviale sur le fleuve. 

 

.